Wok sonore No. 02

Wok sonore No. 02

02-dyptique food

40000 LAK en moins, 135 km et quatre heures de bus au travers du plateau des Boloven m’ont amené à Sekong à la moitié de mon parcours vers le sud, quelques heures de pause, ou plus ou moins, mystère à négocier avec la pause déjeuner du chauffeur…

Cuisine installée le long de la No.16 Road de Sekong, capitale de la province du même nom à l’Est du Laos, ici il n’y a presque plus rien.

Deux, trois mots plus tard avec une femme qui ne lève pratiquement pas les yeux de ses préparations en cours, je me retrouve assis sur une table brinquebalante recouverte d’une nappe plastifiée d’un jaune brillant (couleur de la bière locale) marketing marketing, mais la famille de la cuisinière m’accompagne et à mes pieds les canards caquettent, alors.. tout va bien !

La beauté sera ce plat, je n’ai rien eu à préciser d’ailleurs, c’est le seul servi ici dans cette simple cabane, le « Larb », plat traditionnel du pays.

Le Larb est le plus souvent fait avec du poulet, du bœuf, du canard, du poisson, du porc ou cdes hampignons, parfumé à la sauce de poisson, au jus de lime (citron vert), au padaek (une sauce de poisson fermentée laotienne, très forte), au riz moulu torréfié et herbes fraîches. La viande peut être crue ou cuite; elle est hachée et mélangée avec le piment, la menthe et, éventuellement, avec un assortiment de légumes. Le riz grillé (khao khua) est également un élément très important de l’assiette.

Ici le plat est servi à la température ambiante dans une feuille de salade ce sera bœuf haché, portion de riz gluant et de légumes crus. Bref un repas ‘pratiquement’ obligatoire tant il est d’usage dans les familles.

Et vous savez quoi.. c’est un régal ! Pour ceux qui ne craignent pas trop les piments quand même…

Bon appétit visuel et sonore.

 

L'auteur

Quentin HoMiCook/ScPo.EmergingCountries/Travels/Photograph/Music/Books/Arts @homi_nside