A la recherche de la House perdue

A la recherche de la House perdue


Pour certains la house music est une musique spirituelle pour d’autres, elle symbolise les fêtes à Ibiza sur fond de David Guetta. Quelles sont les origines de cette musique devenue si populaire et comment a t-elle évoluée au fil des années ? Dans ce reportage, Emilie Pommereau s’est intéressée à l’histoire de la première musique électronique qui a fondé la « club-culture ».

Plusieurs aspects morcelés de la house on souvent été abordés : l’homosexualité, la drogue, le rituel, la danse, ou bien encore, le développement local de la house dans certains pays (ex. : la french touch en France et l’acid house en Angleterre).

La lecture historique et culturelle de la house que ce travail propose, prend le risque de créer des liens inédits entre ces différentes histoires, mais ne prétend pas retracer une évolution exhaustive.

Il s’agit de réhabiliter historiquement la house en démontrant qu’elle s’inscrit dans le prolongement d’un disco originel, un disco noir et gay. Révéler le fil rouge que constitue la tradition du gospel et qui traverse les musiques afro-américaines (soul, le funk, le disco, house) permet de justifier la portée culturelle importante de la musique afro-américaine dans laquelle s’inscrit la house, et par la même, de donner à la house une place originale au sein des musiques électroniques populaires de danse.

L'auteur

Emilie Pommereau